jeudi 30 mars 2017

Jeus de motifs sur kimono.

Pour le chanoyu du 9 mars à la boutique Konjaku, Maï Saïto avait choisi un kimono aux couleurs chaudes, annonçant l'arrivée prochaine du printemps. Comme toujours, nous avons été totalement séduit par l'art du kimono et les motifs du tissu. 
Les images parlent d'elles-mêmes.



 

dimanche 26 mars 2017

Quelques photos du chanoyu à la boutique Konjaku

Maï Saïto, maître de thé
Le jeudi 9 mars dernier, nous nous étions associés à la boutique colmarienne Konjaku pour organiser  un chanoyu, la cérémonie japonaise du thé. (pour davantage d'informations, nous vous recommandons la lecture d'un article antérieur, cliquez sur ce lien).
Cette cérémonie était dirigée par Maï Saïto, maître de thé formée à l'école Omotesenke. AU cours du chanoyu, Maï Saïto a successivement préparé le thé pour chaque invité. 
Le nombre limité de places a conféré à ce chanoyu une ambiance très intimiste et empreinte d'une très belle sérénité.
Moment de grâce...
En voici quelques images.

Maî Saïto nettoie tous les ustensiles
de gauche à droite : chawan et chasen, natsume et pot à eau
L'eau chaude est puisée avec la louche en bambou, hichaku
Chasen, chashaku et natsume
Le matcha est déposé dans le chaman avec le chashaku
Chaque geste est précis 
quelques friandises sucrées à base de pâte de haricot, permettant de préparer le palais à l'amertume et à la force du thé matchs
le maître de thé présente le thé à l'invité
le chawan (bol) garde les traces du matchs
Après le chanoyu, Maï Saïto a répondu aux nombreuses questions des invités. 
L'éventail qu'elle tient à la main est une forme de délimitation symbolique entre le maître et les invités.

Vous pouvez retrouver les thés japonais, dont le matcha, sur notre site 
Vous pouvez également retrouver la boutique Konjaku en ligne

lundi 20 mars 2017

De nouvelles photos du Fujian à L'Essence du Thé

Dans un billet précédent nous avions publié quelques photos de l'exposition "Jeux de lumière sur Xiapu Fujian" de Robert Hechinger.
En voici d'autres.
L'émotion est toujours au rendez-vous, servie par une grande maîtrise technique et un sens aigu de la lumière et du cadrage.










Retrouvez le travail de Robert HECHINGER

lundi 13 mars 2017

Nos conseils pour réussir votre thé.



Nous avons publié six articles pour jeter les grandes bases de la réussite de votre thé. Prenez le temps de les lire, ils vous permettrons, au-delà de la réussite du thé, d'en tirer encore plus de plaisir.

Voici les liens qui y mènent directement : 


mercredi 8 mars 2017

Le matcha et la cérémonie japonaise du thé

Le matcha est un thé vert en poudre produit au Japon, obtenu après écrasement de feuilles de thé vert entre deux meules de pierre. Cette opération dure plusieurs heures, afin d'obtenir une poudre très fine.

Le matcha est une poudre.
On peut faire du matcha à partir de Sencha ou de Gyokuro, le meilleur étant obtenu à partir de cette seconde catégorie. Pour transformer la feuille, on supprime les nervures et on ne conserve que les parties intermédiaires des feuilles. Les nervures et tiges sont transformées en kukicha, ou thé de tiges, aux arômes puissants de verdure fraîche. Le matcha est mélangé à l'eau à l'aide d'un fouet en bambou et donne une liqueur d'un vert clair soutenu, éclatant et lumineux.
Matcha battu
Ce thé est une survivance d'un mode ancien de consommation du thé, qui se pratiquait en Chine entre le 9ème et le 12ème siècle (dynastie Song) et qui a migré au Japon, où il ne s'est pas modifié. Ce sont les moines bouddhistes qui ont introduit le thé vert au Japon. Sa culture est restée longtemps limitée aux monastères et temples. Les moines le consommaient pour ses propriétés stimulantes : il évitait l'endormissement pendant les méditations et stimulait les capacités intellectuelles.

Le matcha est utilisé lors de la cérémonie du thé (chanoyu), mélangé à de l'eau chaude ou froide, et consommé intégralement. Pour le préparer il faut un matériel spécifique et une initiation. Le matériel minimal se compose d'un bol en céramique (chawan), d'une cuillère à thé en bambou (chashaku) et d'un fouet en bambou (chasen). Le matcha est présenté dans un petit récipient appelé natsume.
L'eau est puisée dans le récipient d'eau chaude à l'aide d'une louche en bambou (hishaku).
matcha et cuillère à thé : chashaku
le fouet : Chasen
chasen et naoshi
le chasen sur le naoshi
la petite boîte à thé : natsume
Le chanoyu a été codifié au 16ème siècle par Sen-no-Rikyu et il est depuis enseigné dans plusieurs écoles. Le chanoyu repose sur quatre grands principes : wa (l'harmonie), kei (le respect), sei (la pureté) et jaku (la sérénité) qui est la résultante des trois premiers. 
Participer à une cérémonie du thé est une expérience forte et rare. En principe, il faut y être invité, sauf dans le cadre des démonstrations. Participer à un chanoyu demande un minimum d'initiation et de connaissance du rituel, qui, s'il est très codifié pour le maître de thé, l'est également pour l'invité, mais cependant dans une moindre mesure.
La forme du bol à thé (chawan) varie en fonction des saisons : si les bords en sont droits il correspond à l'hiver, si les bords en sont évasés il correspond à l'été. 
Bol d'hiver (potier Koenig) : chawan
Bol d'été (potier : Aizaku Suzuki) : chawan
En principe ce sont les maîtres de thé qui dirigent une cérémonie du thé. Cependant on peut préparer un matcha pour sa consommation personnelle.
Le matcha est utilisé également en cuisine et en pâtisserie. Il apporte aux préparations une splendide couleur verte ainsi que des parfums d'herbes, de légumes verts, d'iode et d'algues. 

Il sert aussi à réaliser des décors d'assiette et ses arômes se marient bien avec les fruits de mer et le chocolat.

Conseils de préparation pour préparer un matcha à boire : une cuillère arrasée de matcha mélangée à 4 cuillères à soupe d'eau froide, tiède ou à 70 degrés, à battre avec un fouet et à consommer immédiatement. La poudre de thé est mélangée à l'eau. Ce n'est donc pas une infusion. En laissant reposer le mélange le matcha se dépose au fond.

Le matcha peut aussi être utilisé en pâtisserie, mélangé à une pâte. Pour un cake, compter 15 à 20 grammes de matcha. 

Pour retrouver le matcha sur notre site

Pour lire d'autres articles du blog sur le chanoyu :

 http://essence-the.blogspot.fr/2016/02/chanoyu-lessence-du-the.html

 http://essence-the.blogspot.fr/2010/11/chanoyu-lessence-du.html

 http://essence-the.blogspot.fr/2010/05/chanoyu-lessence-du_30.html

 http://essence-the.blogspot.fr/2009/06/chanoyu-lessence-du.html

 Pour lire un article sur le thé japonais sur le blog :

http://essence-the.blogspot.fr/2009/08/le-japonais.html

samedi 4 mars 2017

Quelques photos du vernissage de Robert Hechinger

Jeudi dernier s'est tenu le vernissage de l'expo-photos
 "Jeux de lumière sur Xiapu Fujian"
 de Robert Hechinger.
 
Une trentaine de personnes étaient venues pour rencontrer le photographe et échanger autour de son travail. On a parlé de photo, bien sûr, d'appareils, de technique, d'objectifs, de lumière.... Visiblement, ce sont des amateurs éclairés qui s'étaient donnés rendez-vous !
Au cours de cette soirée très agréable, nous avons pu déguster "Perle de Neige" un thé vert du Fujian (Chine) et "Sérénité" une infusion à base d'églantier, de sauge, de mélisse et de fleur d'oranger, choisis par Robert Hechinger.

En voici quelques images.
 
 




vendredi 3 mars 2017

Cérémonie japonaise du thé

Chers clientes, chers clients


Nous nous sommes associés avec la boutique KONJAKU, de Colmar, pour organiser une cérémonie japonaise du thé, le jeudi 9 mars à partir de 19 heures.
Cette cérémonie aura lieu à la boutique KONJAKU, 4 rue Vauban.
Une seconde cérémonie est envisagée ultérieurement à la boutique L'Essence du Thé, vous en serez informés dès que nous aurons davantage d'éléments concrets.

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de vous inscrire rapidement à la boutique Konjaku. Le règlement d'avance est souhaité.


Nous vous convions à participer à une cérémonie du thé dans un cadre rappelant celui d'une maison de thé japonaise. Nous serons donc en chaussettes et à même le sol. Ceux qui le souhaitent peuvent bien entendu apporter un petit coussin. 
Si une personne n'avait pas la possibilité de s'assoir "bas", nous nous arrangerons pour qu'un service sur chaise puisse lui être proposé. Merci de prévenir à l'inscription.

Nous demandons aux participants de se présenter avant la fermeture du magasin (19h) afin de pouvoir ensuite les accompagner, après la fermeture. En cas d'arrivée tardive, il ne sera pas possible de venir rejoindre le groupe.

Afin d'offrir la meilleure expérience qui soit aux participants, le nombre de place est réduit à 10 personnes.
Le tarif de cette soirée est de 25 Euros. Une inscription à l'avance est préférable et doit se faire auprès de la boutique. Premier arrivé, premier servi.

mercredi 1 mars 2017

Résolution N°6 : Déguster en pleine conscience et en prenant le temps...

Résolution N°6 : déguster en pleine conscience et en prenant le temps...


Tous les buveurs et amateurs de thé sont unanimes sur ce point : la notion de temps est essentielle dans le thé, et ce à plusieurs niveaux.
Le temps de l'infusion est celui qui semble le plus évident : pour la réussite de l'infusion, il est indispensable d'attendre... (Pour lire l'article sur le temps d'infusion cliquer ici.).
De quelques secondes à plusieurs minutes, on peut s'occuper à sa guise ou simplement ne rien faire. Le thé n'est pas affaire de gens pressés ni de stress... Bien au contraire.
Mais le temps est aussi ailleurs que dans l'infusion...
Tout d'abord, il faut choisir son thé, selon le moment, l'humeur, l'envie...
Ensuite il faut faire chauffer l'eau...
Puis choisir la théière, doser le thé, ajouter l'eau à la bonne température, attendre le temps de l'infusion, sortir les feuilles de l'eau, choisir la tasse correspondant au moment, servir et enfin déguster... sans se brûler ! Donc peut-être attendre quelques minutes que la température du thé baisse.
Cet ensemble d'opérations et de choix induit inévitablement de consacrer un peu de temps à la préparation de son thé.
Déguster ce n'est pas juste avaler. Déguster c'est être attentif à ce que l'on fait.
On peut regarder le thé, apprécier la couleur de la liqueur et sa limpidité.
On peut sentir le thé, apprécier ses arômes et ses parfums.
On peut toucher le thé, ou du moins toucher la tasse, apprécier sa douceur, sa rugosité, sa chaleur.
On peut goûter le thé, être attentif aux sensations en bouche : chaleur, astringence, peut-être pointe d'amertume, présence, nervosité, longueur en bouche, rétro-olfaction...
Nos sens sont en éveil !
Et pendant tout ce temps, absorbés que nous sommes par cette douce occupation, par la perception de toutes ces sensations, nous ne faisons rien d'autre que préparer et apprécier le thé, sans stress, sans s'encombrer l'esprit...
Boisson agréable à consommer, le thé a un effet sur nous : la théanine, substance présente dans la feuille, agit sur notre cerveau comme un relaxant, comme les ondes alpha que les scientifiques observent avant l'endormissement. La théanine neutralise aussi le premier effet de la caféine (théine) sur l'organisme.
Le thé induit donc une autre relation au temps, il nous fait prendre le temps, éviter la dispersion en suggérant d'effectuer les choses en pleine conscience.
Derrière la dégustation se cache un art de vivre se traduisant par une autre relation au monde. A chacun de le découvrir.
Pour lire cet article, vous avez mis moins du temps d'un sablier...

Pour retrouver les autres résolutions, cliquez sur les liens ci-dessous.